Accès direct au contenu

CHIMIE

Version anglaise

aide

Présentation du département > Actualités > Distinctions

Distinctions / Prix

Yann Pellegrin- Lauréat de la Médaille de bronze du CNRS 2014

Entré au département de Chimie de l'ENS Cachan en 1999, Yann a été ensuite diplômé d'un DEA chimie inorganique et d'un magistère de physicochimie moléculaire d'Orsay (cohabilité Upsud-ENSC). Après une thèse sur "le transfert d'électron photo-induit dans des modèles simples du photosystème II, par le biais de complexes hétéroditopiques de ruthenium", il a travaillé chez Robert Forster et Tia Keys, au National Centre for Sensor Research à Dublin. Depuis 2008, il poursuit ses travaux de recherche dans "l'ingénierie des matériaux fonctionnels" au sein du CEISAM (UMR 6230 du CNRS) à Nantes.
_______________________________________________________________________________________________________________________________

David Touboul- Lauréat de la Médaille de bronze du CNRS 2014

David a préparé un Magistère de Physico-chimie moléculaire à l'ENS Cachan de 1999 à 2003.Il est actuellement Chargé de recherche CNRS en Imagerie par Spectrométrie de Masse, Chimie structurale, couplage chromatographie de phase supercritique/ spectrométrie de masse (Institut de chimie des substances naturelles ICSN, Gif-sur-Yvette). Il est membre élu du conseil d'administration de la Société Française de Spectrométrie de Masse (SFSM).
_______________________________________________________________________________________________________________________________

Yannick Rondelez- Lauréat de la Médaille de bronze du CNRS 2014
 
Yannick Rondelez est chercheur au CNRS (Laboratory for Integrated Micro Mechatronic Systems, LIMMS, UMI2820, Tokyo) et professeur associé de l'Université de Tokyo.  Il s'intéresse aux relations entre la chimie, les sciences de l'information et celles de la vie: peut on s'inspirer du vivant pour programmer des systèmes moléculaires algorithmiques ?  Il a une formation générale en physico-chimie et un intérêt particulier pour les objects et architectures biologiques. Sa thèse l'a amené à synthétiser des modèles supramoléculaires de métalloenzymes, et son post-doc, au Japon, a disséquer la biophysique de l'enzyme-moteur ATP-synthase, la turbine moléculaire qui génère l'ATP dans nos cellules.  Après trois ans dans le consulting, il est entre au CNRS en 2008 et est devenu un participant actif du domaine du molecular programming, ou l'emploi de polymères informationnel synthétiques -comme l'ADN- fournit un moyen extraordinaire pour organiser les systèmes chimiques dans le temps et l'espace. _______________________________________________________________________________________________________________________________

Michel Sliwa - Lauréat de la Médaille de bronze du CNRS 2013

Michel Sliwa a commencé par un Baccalauréat scientifique à Besançon au lycée Louis Pergaud, puis est passé par les classes préparatoires (MP-PCSI/PC*) au lycée Victor Hugo avant d'être reçu au concours de l' Ecole Normale Supérieure de Cachan en 1998. Il a poursuivi ses études au département de chimie et il a commencé à s'initier à sa future passion, la spectroscopie ultrarapide, lors d'un premier stage de licence au PPSM avec le Professeur K. Nakatani et en maîtrise lors d'un séjour dans l'université de Shizuoka dans le groupe du Professeur H. Sakaguchi.

Après avoir terminé son Magistère de Physico-chimie Moléculaire (ENS-Cachan / Université Paris-Sud Orsay) et obtenu le CAPES en science physiques, il effectue une thèse (2003-2005, allocation normalienne et monitorat au département de Chimie de l'ENS Cachan) au sein du laboratoire  PPSM (Pr. K. Nakatani) en co-direction (école doctorale Franco-Japonais, séjour d'un an) avec le Professeur T. Asahi (Laboratoire du Pr. H. Masuhara, Université d'Osaka) sur la spectroscopie ultrarapide et la corrélation structure-propriétés optiques non linéaires de second ordre de cristaux photochromes d'anils. Il part ensuite en post-doctorat (2005-2007) pendant 2 ans en Belgique (KU Leuven) dans le groupe du Professeur Johan Hofkens pour s'initier à la spectroscopie de fluorescence de molécule unique.

En 2007, il réussit le concours du CNRS et devient chargé de recherche au LASIR à l'Université Lille 1. Ses intérêts sont la spectroscopie femtoseconde UV/Visible/IR de matériaux multichromophoriques et photocommutables, et la microscopie de fluorescence et spectroscopie de molécules uniques et nanocristaux organiques. L'objectif principal de son travail concerne la détermination des caractéristiques de la photo-commutation au niveau microscopique (solution) et macroscopique (matériaux), dans le but final est de déterminer les conditions optimales pour réaliser de nouveaux matériaux innovants pour diverses applications potentielles en bioimagerie, mémoires optiques, conversion de l'énergie solaire


_______________________________________________________________________________________________________________________________

Jonathan Piard -Lauréat du Prix de l'Université du Conseil Général du Val-de-Marne 2011-2012

Après une scolarité en lycée et en CPGE au Lycée Charlemagne (Paris), Jonathan Piard débute ses études universitaires au magistère de physico-chimie moléculaire (ENS Cachan/Université Paris-Sud). Reçu à l'agrégation de sciences physiques, option chimie, (préparée à l'ENS Cachan) et au concours d'entrée en 3ème année de l'ENS Cachan, il poursuit sa scolarité sur un master 2 de chimie inorganique. Son stage de recherche de M2 et son doctorat se déroulent au laboratoire PPSM, parallèlement au monitorat qu'il effectue au département de chimie.

Le Prix de l'université du Conseil général du Val-de-Marne récompense des travaux de recherche (thèse de doctorat, mémoire de master) menés par des étudiants dans le Département du Val-de-Marne. Cette année, trois lauréats (dont Jonathan Piard) ont reçu le premier prix et huit le deuxième prix. Les travaux de Jonathan Piard, intitulés "Etudes photophysiques de nanoparticules moléculaires photochromes et fluorescentes préparées par photofragmentation laser", ont été encadrés par Keitaro Nakatani, Professeur, et Rémi Métivier, CR CNRS. Cette thèse, soutenue le 08 juillet 2011, a bénéficié de l'apport de plusieurs collaborations, notamment d'équipes de l'Université Paris-Sud, de l'Université Paris-Diderot et de l'Université d'Osaka (Japon), où Jonathan Piard a effectué un séjour de recherche de deux mois.

Passionné par l'enseignement, Jonathan Piard a effectué son monitorat au département de chimie et a participé à des projets pédagogiques (Fondation 93) et des actions de vulgarisation, parallèlement à ses travaux de recherche. Depuis septembre 2011, Jonathan Piard est professeur agrégé (PrAg) à l'ENS Cachan. Après avoir contribué à bâtir les savoirs au PPSM, il les transmet au département de chimie.


_______________________________________________________________________________________________________________________________

Yann Trolez - Lauréat du Prix Dina Surdin 2011 (Division de chimie organique) 

Yann Trolez a effectué ses études à l'École Normale Supérieure de Paris de 2003 à 2005, puis a intégré l'École Normale Supérieure de Cachan pour y préparer avec succès l'agrégation de Sciences Physiques option Chimie. Lors de son Master 2 de Chimie Moléculaire et Supramoléculaire à l'Université de Strasbourg, il a effectué son stage de recherche au Laboratoire de Chimie Organo-Minérale dirigé par Jean-Pierre Sauvage. Son doctorat, consacré à la synthèse de multi-rotaxanes assemblés au cuivre(I), a eu lieu au sein de la même équipe, sous la direction de Jean-Paul Collin et Jean-Pierre Sauvage. Actuellement en stage post-doctoral à l'ETH de Zürich dans le groupe de François Diederich où il travaille sur la synthèse de composés alléno-acétyléniques, il rejoindra à partir de septembre 2011 l'équipe de Jean-Claude Guillemin à l'École Nationale de Chimie de Rennes en qualité de maître de conférences.
En savoir plus >>

________________________________________________________________________________________________________________________________

Delphine Schaming - Lauréate du Prix de thèse 2011 de la Division de Chimie Physique de la SCF

Delphine Schaming
a effectué ses études à l'Université Paris-Sud 11 à Orsay, puis a intégré l'École Normale Supérieure de Cachan en 2005 (Concours 3ème année). Elle a obtenu en 2006 l'Agrégation de Sciences Physiques option Chimie puis l'année suivante le Master de Physico-Chimie Moléculaire, co-habilité entre l'ENS Cachan et l'Université Paris 11.

 Elle a ensuite effectué un doctorat au Laboratoire de Chimie Physique à l'Université Paris-Sud 11, sous la direction du Dr. Laurent Ruhlmann. Sa thèse, soutenue en juin 2010 et intitulée « Assemblages hybrides porphyrines - polyoxométallates : étude électrochimique, photochimique et photocatalytique », a conduit à la publication de plusieurs articles et à l'obtention du prix de thèse de la Division de Chimie Physique de la SCF.

Après sa thèse, elle a effectué un premier stage post-doctoral à l'École Polytechnique de Lausanne (Suisse) dans l'équipe du Prof. Hubert Girault, puis un second au Laboratoire d'Électrochimie Moléculaire (Université Paris 7) dans l'équipe du Dr. Benoît Limoges.

________________________________________________________________________________________________________________________________

Marc-Olivier Simon - Lauréat du Prix de thèse 2011 de la Division de Chimie Organique de la SCF

Marc-Olivier Simon, 27 ans, a effectué ses études à l'École Normale Supérieure de Cachan. Au cours de cette formation, il a obtenu l'Agrégation de Sciences Physiques option Chimie en 2006 et a intégré l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris en 2007 dans le cadre d'un double cursus Normalien-Ingénieur. Il obtient la même année le Master de Chimie Organique et Bioorganique de l'Université Pierre et Marie Curie. Il a ensuite réalisé sa thèse au laboratoire Charles Friedel (UMR 7223) à l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris sous la direction du Dr. Sylvain Darses. Cette thèse, soutenue en octobre 2010, et intitulée « Nouvelles perspectives pour la formation de liaisons Carbone-Carbone et Carbone-Oxygène : vers des réactions à économie d'atomes et d'étapes catalysées par des complexes de ruthénium » a conduit à la publication de six articles dans des journaux internationaux et lui a permis de présenter ses travaux dans plusieurs congrès.

Il est actuellement en stage post-doctoral à l'Université Mc Gill à Montréal (Canada) dans le laboratoire de Chimie Verte et de Synthèse Organique dirigé par le Pr. Chao-Jun Li.

En savoir plus >>

________________________________________________________________________________________________________________________________

Antoine Joosten - Lauréat du Prix de thèse 2010 de la Division de Chimie Organique de la SCF

Antoine Joosten, 31 ans, a effectué son master de chimie organique à l'Université de Reims Champagne-Ardenne. Il intègre ensuite l'École Normale Supérieure de Cachan et obtient l'Agrégation de Sciences-Physiques option chimie en août 2006. Il obtient son doctorat en décembre 2009 sous la direction du Pr. Jan Szymoniak et du Dr. Jean-Luc Vasse à l'Institut de Chimie Moléculaire de Reims de l'Université de Reims Champagne-Ardenne.

Ses travaux de thèse portent sur l'utilisation du zirconium et du titane en synthèse stéréosélective et en catalyse bimétallique, notamment pour le développement de nouvelles méthodologies de synthèse de carbocycles et d'hétérocyles azotés.

Il réalise de décembre 2009 à janvier 2011 un stage post-doctoral dans le laboratoire des Professeurs Jean-Pierre Sauvage et Valérie Heitz à l'Université de Strasbourg concernant le  développement d'une nouvelle méthodologie d'obtention de multi-rotaxanes ainsi que la synthèse d'une machine moléculaire inédite dont le mouvement mime des battements d'ailes.

Depuis janvier 2011, il est en stage post-doctoral dans le laboratoire du Pr. Bäckvall à l'Université de Stockholm où il travaille sur la synthèse d'hétérocycles catalysée par le palladium en conditions oxydantes.

En savoir plus >>